Ouïgours

Le Turkestan oriental, (« Xinjiang »), abrite comme son nom l’indique une population turcique, musulmane sunnite, qui est opprimée depuis l’établissement du régime communiste en Chine : installation massive de Han, limitation de la pratique religieuse, interdiction de la langue ouïgoure à l’école, répression sanglante des mouvements protestataires…

Depuis 2017, la violence s’est intensifiée et systématisée. Les autorités chinoises procèdent au fichage ADN des turcophones, persécutent les artistes et les intellectuels – certains ont disparu, deux éminents professeurs ont été condamnés à mort – et ont enfermé dans les camps de « rééducation » un million de Ouïgours ainsi que de nombreux Kazakhs et Kirghiz sous prétexte de lutte contre l’extrémisme religieux.

Par des méthodes explicitement totalitaires, la dictature chinoise est en train de commettre un ethnocide, récemment dénoncé par trente-huit spécialistes de la région. Parmi les grandes puissances éprises de valeurs, laquelle osera menacer Pékin de représailles proportionnées aux crimes de masse qui sont actuellement commis au Turkestan oriental ?