Dans le centre de Vienne, le magnifique palais Clam-Gallas abrite l’Institut français et le lycée français qui compte 1 800 élèves et 200 professeurs. La tradition francophone est très vivante en Autriche, où le français est la deuxième langue enseignée après l’anglais : c’est dire que ce domaine de plus de quatre hectares fait la fierté des Français et des Autrichiens.

Qu’importe ! Le Quai d’Orsay a décidé de vendre en raison des « contraintes budgétaires » qui interdiraient les réparations et les réaménagements du palais. L’Institut français sera donc relocalisé dans la banlieue viennoise. Tel est le premier scandale, celui de l’imbécillité austéritaire. Le second tient au fait que, pour cette opération immobilière, des négociations exclusives ont été engagées avec le Qatar, pays esclavagiste et corrupteur, fourrier de l’islamisme.

Ce bradage soulève l’opposition du président de la République d’Autriche, du chancelier et du maire de Vienne. Une pétition contre la vente du palais Clam-Gallas a recueilli des milliers de signatures de citoyens autrichiens et français. Nous y souscrivons avec colère.

***

Article publié dans le numéro 1084 de « Royaliste » – 2015