Le mensuel Causeur nous affirme qu’il doit être lu surtout si l’on n’est pas d’accord. Eh ! bien, nous ne sommes pas d’accord avec la une de son numéro d’avril affirmant que Marine Le Pen représente « un Français sur quatre ». C’est faire du décompte de voix à l’estomac.

Il est vrai que le Front national est, aux départementales, le premier parti de France en nombre de voix : plus de 5,1 millions au premier tour. Ce total représente en effet 25% des suffrages mais certainement pas « un Français sur quatre » ! Il faut en effet banalement distinguer le pourcentage par rapport aux suffrages exprimés et le pourcentage par rapport aux inscrits. Or, aux départementales, le Front national représente 10, 19% des inscrits !

Dans son article, Elisabeth Lévy  écrit très justement que les électeurs du Front national ne sont pas « cinq millions de fachos » sans nous dire qu’ils ne font pas le quart des 44,6 millions d’électeurs inscrits sur les listes… moins nombreux que tous les Français en âge de voter.

La question du Front national est trop sérieuse pour qu’on la laisse aux commerciaux.

***

Article publié dans « Royaliste » – 2015