Secrétaire d’Etat au commerce extérieur, Matthias Felk n’est pas une bête de scène médiatique. Mais c’est un homme courageux. Dans un entretien accordé à Sud-Ouest, il menace les Etats-Unis de suspendre les négociations sur le traité transatlantique de libre-échange qui en discussion entre Washington et Bruxelles.

La raison de cet avertissement ? Le secret des négociations qui ont lieu « derrière les portes closes de grands hôtels internationaux dont rien ne sort ». De fait, les Etats-Unis ont exigé que les documents en discussion ne soient consultables que dans les salles de lecture sécurisées de la Commission européenne ou dans les ambassades étatsuniennes. A la différence des parlementaires yankees, ceux des différents Etats européens n’ont pas la possibilité de consulter ces documents. A entendre Matthias Felk, les ministres sont à peine mieux informés.

Jusqu’à présent, François Hollande et Laurent Fabius n’ont pas fait écho aux propos du secrétaire d’Etat. Il importe que les autorités françaises confirment leur menace à l’occasion de l’ouverture de la onzième session de négociations, le 19 octobre à Miami.

***

Article publié dans le numéro 1085 de « Royaliste » – 2015