Nicolas Sarkozy est en train de se rendre insupportable aux yeux de celles et ceux qu’il devrait tout particulièrement respecter : les rescapés de la déportation, les anciens de la Résistance, les anciens combattants, les militaires.

Aux Glières, à Compiègne, aux Invalides récemment, beaucoup ont été les témoins de l’impatience, de l’indifférence, des propos insolents et vulgaires du supposé président. Il lit de beaux discours devant les caméras, mais il se fiche manifestement de ce qui est écrit.

Les Anciens se taisent, consternés : leur âge n’est même pas pris en considération. Les militaires commencent à parler. Ainsi le général Thomann, ancien commandant de la Force d’action terrestre, qui a dénoncé dans la presse les conséquences funestes du Livre blanc sur la défense et de la Révision générale des politiques publiques. Il y a « menace sur notre capacité militaire » et les autorités « apprécient mal le degré de lassitude et de frustration des personnels » d’une armée « appelée à faire de la figuration ».

On a tort, à l’Elysée, de mépriser cet avertissement.

***

Article publié dans le numéro 928 de « Royaliste – 2008