Le scandale provoqué par ceux qui ont sifflé La Marseillaise lors d’un match entre l’équipe de France et celle d’Algérie continue de marquer douloureusement les mémoires.

Récemment, une vedette du football n’hésitait pas à dénoncer la manipulation des sportifs par des ministres incapables de comprendre les émotions collectives et de conserver la maîtrise de situations qui peuvent changer soudainement. Les bonnes intentions de Marie-Georges Buffet ne pouvaient effacer la tension due à la période, ni l’absence d’organisation.

Mais c’est le roi du Maroc qui a eu les mots décisifs : « L’équipe de France a battu l’équipe nationale du Maroc 5-0 à Casablanca et elle a été applaudie… Si l’équipe de France avait joué en Algérie, elle aurait été ovationnée ! » a déclaré S.M. Mohammed VI à Paris-Match après avoir déploré le manque d’éducation des perturbateurs, qui n’a « rien à voir avec le nationalisme ».

Voici l’affaire ramenée à sa juste mesure. Des voyous sur un stade, cela ne saurait remettre en question les relations entre les peuples ni pousser aux affrontements religieux.

***

Article publié dans le numéro 781 de « Royaliste » – 2001