Germanophile Edouard Philippe était à Berlin le 15 septembre. Pour quoi faire ? Pour faire allégeance. La posture n’est pas nouvelle ? Certes. Mais jamais un Premier ministre français n’était allé aussi loin dans la soumission. Celle-ci est totale : économique,...

lire plus