Archives de : René Cagnat

Afghanistan : les sept piliers de la bêtise

Colonel d’infanterie, docteur en sciences politiques, chercheur associé à l’Institut de relations internationales et stratégiques, René Cagnat s’est établi au Kirghizstan après avoir été attaché militaire dans plusieurs pays de l’Est et en Asie centrale. L’ouvrage...

lire plus

La rumeur des steppes

Familier de l’Asie centrale, René Cagnat nous raconte (1) de grands malheurs passés, présents et à venir. Il ne demande pas la compassion distraite des gouvernements de l’Ouest européen mais une aide judicieuse qui permettrait de conjurer les périls. Le chasseur ne...

lire plus

Défendre l’Asie centrale

Régis Debray a raison de souligner « l’inquiétant oubli du monde » (1). On s’accommode de la diplomatie du candidat sortant : « désastreuse banalité » de l’atlantisme, de l’européisme, de l’ethnicisme, de l’urgentisme. Si François Hollande est élu, on risque de rester...

lire plus

Asie centrale : Un enjeu stratégique

  Colonel en retraite, René Cagnat est docteur en sciences politiques. Il a été attaché militaire en Union soviétique, en Bulgarie, en Roumanie, en Ouzbékistan et au Kirghizstan. Auteur d’une dizaine d’ouvrages sur l’Asie centrale, installé à Bichkek, il suit...

lire plus

Kirghizstan : Bon courage, Rosa ! (René Cagnat)

Rosa Otounbaeva, paraît-il, a mauvais caractère : il lui en faudra beaucoup et du mieux trempé pour mener son gouvernement provisoire à bon port ! A Bichkek, les obstacles internes et externes à l’exercice du pouvoir sont, en effet, multiples et d’envergure. Obstacles...

lire plus

Derniers commentaires

  1. La notice publiée dans Cairn sur la ré-étatisation par le néolibéralisme me permet une aproche de ces questions sous un…

  2. Néolibéralisme et sur administration vont de pair: c’est ce que montrent très bien les travaux de Barbara Stiegler.( voir notamment…

  3. Gouverne-t-on au sondage ? Le Nombre a-t-il par essence raison ? La réforme des retraites est mécanique ; elle s'appuie…

Mots clefs