Archives de : général de Gaulle

Après la mort de François Mitterrand

  Il n'y aura pas, ici, d'éloge funèbre de François Mitterrand. L'évocation des qualités réelles ou supposées d'un défunt, la bienveillance à l'égard de ses défauts, l'oubli des erreurs et des fautes, appartiennent à des genres qui ne sont pas les nôtres. Un...

lire plus

Monarchiens : Pour le roi et la révolution

Diplômé d'Oxford, docteur en histoire, Robert Griffiths enseigne actuellement à l’université Stendhal de Grenoble. Voici quelques années, il a consacré un ouvrage aux monarchiens, c'est-à-dire au groupe de députés qui tentèrent, entre 1789 et 1792, de concilier le roi...

lire plus

La Vème République selon François Mitterrand

  Pour des royalistes, il est intéressant et réconfortant d’observer la manière dont François Mitterrand a assumé l’héritage du général de Gaulle. Qui ne s'en souvient ? François Mitterrand fut un des grands représentants de la vieille tradition républicaine qui,...

lire plus

Sur un éloignement

  Régis Debray s'éloigne de François Mitterrand, et donne publiquement ses raisons (1). Cette attitude pose une question morale qu'il serait, en ce qui nous concerne, présomptueux de trancher. De notre point de vue, Régis Debray est un homme qui a servi l'Etat et...

lire plus

Vingt ans après – La Constitution

  Ce titre ne doit rien à la nostalgie ou au mauvais esprit, encore qu'il puisse paraître malencontreux d'évoquer l'anniversaire du referendum manqué du 27 avril 1969. Mais l'échec du général de Gaulle, dû aux ambitions et aux frayeurs conservatrices, ne marquait...

lire plus

La monarchie implicite

  Est-ce toujours l'inattendu qui arrive ? Je ne sais, mais la maxime, qui incite à la prudence des analyses et des stratégies, s'applique tout à fait aux institutions de la Vème République. Depuis bientôt trente ans, que de sombres prédictions, toujours...

lire plus

La France imaginaire

  Voici longtemps que, dans notre culture, l'imagination n'est plus prise au sérieux. A la folle du logis, délirante et perverse, nous avons coutume d'opposer le sain réalisme, le goût d'un concret qui ne s'embarrasse pas de rêvasseries. Aussi paraît-il...

lire plus

La République au roi dormant

Entretien accordé à "Royaliste" à l'occasion de la publication de La République au roi dormant, Hachette. Royaliste : Qui a eu l'idée de ce livre ? Bertrand Renouvin : Ce n'est pas moi. En septembre 1984, Jean-Paul Enthoven, directeur d'Hachette-littérature, m'a...

lire plus

Derniers commentaires

Mots clefs