Archives de : Economie politique

Sur la crise de l’énergie

  Pétrole, notre noir souci. Trop rare et trop cher, il nous laisse prévoir de sombres hivers. Nous ne pouvons plus payer, il faudra moins consommer. Et la « crise » sera encore plus aggravée. M. Barre l'a dit : à cause du pétrole, l'amélioration de la...

lire plus

Raymond Barre : la déroute

  Le 27 mai, à La Rabatelière, en Vendée, le Président de la République a fêté le cinquième anniversaire de sa victoire. Bonne occasion de faire le bilan d'une politique placée, d'entrée de jeu, sous le signe du « changement » que le candidat Giscard annonçait...

lire plus

Sidérurgie : la débâcle

  Les chiffres sont connus, mais on ne les répétera jamais assez : entre 1974 et 1980, près de cinquante mille emplois supprimés en Lorraine et dans le Valenciennois, une dette de 38 milliards de francs. Catastrophe humaine, financière, régionale. Catastrophe...

lire plus

L’échec du néo-libéralisme giscardien (1978)

  Le pouvoir et ses satellites de la presse Hersant, de la radio ou de la télévision sont actuellement en train de se livrer à une colossale opération de mystification. Ils annoncent en effet que la France, à l'aube du troisième millénaire, s'achemine vers une...

lire plus

L’économie sauvage

  Nous avions dit, au lendemain des élections, que le Pouvoir, fort de sa victoire, ne tarderait pas à durcir son action. La preuve en est faite désormais. Tandis que M. Giscard d'Estaing fait des grâces à l'opposition et reçoit les dirigeants syndicaux, M. Barre...

lire plus

Raymond Barre et les croissants au beurre

  A l'automne dernier, le Premier ministre lançait à grand bruit son plan de lutte contre l'inflation. La situation était grave : les prix qui avaient augmenté de 9,6{9ef37f79404ed75b38bb3fa19d867f5810a6e7939b0d429d6d385a097373e163} en 1975, devaient atteindre...

lire plus

L’argent-roi

  Petites phrases, bons mots, manœuvres en coulisses, la vie politique française ronronne doucement. Plus tard, ce sera le déferlement des propagandes et des démagogies. Mais quel ennui déjà. Quel que soit le vainqueur, nous savons que rien ne changera. D'autres...

lire plus

Concorde : l’hypocrisie américaine

  Après un long combat de retardement, les Américains ont enfin autorisé l'atterrissage de Concorde à New York. Mais la victoire du supersonique franco-anglais ne signifie pas la conversion des États-Unis à la liberté des échanges. Malgré les leçons de morale que...

lire plus

Visages de l’impérialisme (1977)

  Les 7 et 8 mai derniers, une conférence au sommet a réuni à Londres les dirigeants des nations les plus riches du monde capitaliste (Italie, Japon, France, États-Unis, Allemagne fédérale, Grande-Bretagne, Canada). Cette réunion de Londres peut sembler anodine...

lire plus

Les vendanges amères d’Emmanuel Maffre-Baugé

  Même si le nom de l'auteur ne dit rien aux gens du Nord, le titre charrie tout un cortège d'images et de mots : excédents, vin italien, routes bloquées, et cet homme tirant au fusil sur les CRS. C'était à Montredon ... L'actualité s'est arrêtée un instant sur...

lire plus

Derniers commentaires

  1. Bertrand Renouvin a raison. Si des plumes extrême-gauchistes (sic) formulent la même demande, pour le coup elles ont raison aussi.

  2. Ne craignant pas que nous partions, ici même, pour des grands échanges de répliques paniquées, je me permet ainsi d'objecter…

  3. Bonjour, Il n'est pas si fréquent que cela de lire un appel à déférer Nicolas Sarkozy et David Cameron devant…

  4. Giorgia Meloni est de toute évidence alignée comme les autres dirigeants d'Europe de l'Ouest sur la politique américaine impérialiste. En…

  5. Bien vu. La chronique d'une impasse stratégique.

Mots clefs