Archives de : Alain Minc

La colère des sacrifiés

  La retraite à 64 ans n’est pas imposée par la double contrainte de la démographie et d’un déficit comptable à venir. Les “64 ans” constituent un signal lancé par la “gouvernance” parisienne aux très hautes sphères financières. Tel est le véritable motif de la...

lire plus

Le poids du passif

  Emmanuel Macron a installé le 29 mai une commission d’économistes chargés de réfléchir aux “grands défis” constitués par le changement climatique, les inégalités et la démographie. Ils doivent ensuite “présenter des recommandations pour rendre les politiques...

lire plus

Gouverner contre l’Etat ?

  Avec Emmanuel Macron, nous sommes entrés dans une nouvelle phase de ce mouvement néo-libéral puis ultralibéral commencé en 1983 lors du “tournant de la rigueur”, confirmé en 1986 avec la première vague de privatisations, poursuivi par Michel Rocard, chantre de...

lire plus

Rothschild, une banque au pouvoir

  Martine Orange s'est imposée depuis quelques années comme l'une des journalistes les plus pertinentes en ce qui concerne l'économie et la finance, l'une des rares à mériter le titre de journaliste d'investigation. Déjà auteur d'un livre sur la banque Lazard (1)...

lire plus

Corruption : la voix de leurs maîtres

A quelques exceptions près, les experts économiques et financiers qui colonisent les médias sont avant tout des spécialistes de la billevesée, faux doctes et vrais menteurs, grassement payés par les financiers, maîtres de l’heure. L’un a conseillé François Mitterrand....

lire plus

De Minc à Camdessus

Fièrement intitulé « Vers une nouvelle croissance pour la France », le rapport rédigé par Michel Camdessus ne mérite pas le moindre mot de colère. Il faut lui accorder une attention froide, parce que Nicolas Sarkozy a salué avec enthousiasme le travail accompli par le...

lire plus

Derniers commentaires

  1. Vous avez (malheureusement) tout à fait raison. Hier soir encore à la messe, j'ai rencontré des gens qui peinent à…

  2. Bien sûr que le comte de Paris a son créneau à la Fabrique de l'opinion, faut-il encore qu'il y monte…

  3. Tout cela est bel et bien bon mais on ne réparera jamais les millions de vies abîmées, saccagées, détruites pour…

Mots clefs