Archives de : Edouard Balladur

Défendons la Constitution

  Faut-il prendre le temps d’examiner dans le détail les 77 propositions faites par le comité chargé, sous la direction d’Edouard Balladur, de la « modernisation » et du « rééquilibrage » de nos institutions ? Non. Le rapport publié fin octobre n’est pas le fruit...

lire plus

Refuser la pensée unique !

Toutes tendances confondues, la classe dirigeante répète sur tous les tons qu’il n’y a pas d’autre politique économique possible. Il s’agit là d’un argument d’autorité, dont il est facile de démontrer la fausseté : une alternative économique existe et n’a jamais cessé...

lire plus

Les moustaches du maréchal Pétain

Nous ne sommes pas aux courses. Il ne s’agit pas de faire des pronostics sur l’arrivée de chevaux, de bateaux, de cyclistes ou de ratons-laveurs, en fonction de l’âge du capitaine, des muscles de la bête ou de la cote d’amour de l’équipe. Une élection n’est pas un...

lire plus

La doctrine d’Alain Minc (1995)

Le « rapport Minc » sur « La France de l’an 2000 » est un clair condensé de la doctrine néo-libérale que la classe dirigeante fit sienne lorsqu’elle tenait pour certain qu’Edouard Balladur serait élu à l’élection présidentielle de 1995.   D’ordinaire, les travaux...

lire plus

L’imprévisible

  Face à cette crise politique qui prend de l'ampleur, chacun devrait garder le sens de la mesure et peser soigneusement les termes qu'il emploie. Tel n'est pas le cas. Au gouvernement et dans la majorité l'expression « machine à perdre » a fait florès, et Alain...

lire plus

Rigueur ?

  Naguère, la droite accusait la gauche de vider les caisses. Ce sont maintenant les conservateurs qui dilapident les deniers publics. Comme il se doit dans les bonnes familles, ces prodigalités sont masquées par des artifices comptables. Ainsi, le budget pour...

lire plus

Couleurs d’automne

  Nous ne connaissons pas encore les couleurs de l'automne, et voici qu'on dépeint avec une exquise minutie celles de la fin du printemps. La météorologie politique a coutume de prolonger au-delà du raisonnable les éclaircies et les orages, mais trouve parfois...

lire plus

Vers la révolution sociale

  Pour Balladur, c’est fichu. C’est un homme isolé, décalé, qui ne comprend rien au pays qu’il est chargé de gouverner. Face à la révolte de la jeunesse, il a cru qu’il suffisait d’un aménagement technique du CIP pour que tout rentre dans l’ordre ! Et il a fallu...

lire plus

Edouard Balladur, bourgeois français

  Quand ils sont recrus d'épreuves, déçus dans leurs espérances, lourds d'amertume au sortir d'une aventure qui a mal tourné, les Français - en majorité - ont coutume de confier leurs fardeaux et leurs peines à un homme qui présente bien. Plus de rois aventureux,...

lire plus

Balladur en campagne

  L'ascension politique d'Édouard Balladur parait irrésistible. Mais la route de l'Élysée est minée d'un bout à l’autre. La question n'est plus de savoir si le Premier ministre sera candidat à la présidence de la République, mais s'il parviendra à ses fins. En...

lire plus

Derniers commentaires

  1. Bonjour, le Parlement est une chambre dont le seul pouvoir consiste à traduire dans le droit français les directives européennes.…

  2. Le "R""N" n'est pas un parti politique comme les autres. C'est une secte au service exclusif d'une famille: Les Le…

  3. Bonjour, Analyse fort juste, mais qui invite à une question : ne peut-on craindre que le gouvernement ne légifère encore…

Mots clefs